MON JOURNAL UNIVERSITAIRE

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

M O N   J O U R N A L   U N I V E R S I T A I R E :
C O M M E N T   J E   M E   S U I S   E N D O R M I .

PAR STÉPHANE FLEURY

. . . . . .

13 avril 2004 :


La tête contre la vitre de ce train pour Quimper, peut-être trente secondes avant mon arrêt.

Dans tes bras – qui que tu sois – en pensant à autre chose.

Tout habillé, cette nuit là où tu m'—

Mal en sachant qu'il ne me restait que 35 minutes de sommeil.

Entre la page 29 et la page 31 de ton livre qui a finit tout écrasé sous moi.

Au volant, sur cette longue route.

Par mégarde pendant que je m'apitoyais sur mon insomnie.

En entendant ma mère me dire doucement "Mon petit, mon tout petit, mon tout beau, tu es tellement beau, avec tes petites mains, tes petits doigts à croquer, à serrer très fort, mon bébé, mon cœur, mon petit bébé tellement parfait, tellement plus parfait que les autres petits bébés, tellement plus parfait que nous, mon trésor de bébé, mon bébé qui sera toujoursmon petit bébé.

Ce soir-là où mon père pour la première fois m'avait autorisé à regarder le second film.

En me répétant silencieusement ma leçon d'histoire.

Avec pour dernier souvenir cette image de la grande roue telle qu'on peut la voir lorsqu'on dort sur la plage.

En me relisant.

Durant ce cours de gym, hypnotisé par le doux balancement de tes hanches.

De la manière la plus inconfortable possible dans ce bus pour le Portugal.

Étendu sur le sable en attendant que ça passe.

Je réfléchissais à une manière élégante de payer mon loyer.
 


25 mars 2004 : dans un monde inversé parfait.
18 mars 2004 : ce que je veux dire quand je dis "je t'aime".
9 mars 2004 : trouver des idées et écrire.

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E