Karoo de Steve Tesich dans la presse

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

« Tous les hommes du roi commence
comme une comédie du pouvoir, emprunte les chemins
de la fresque historique et se conclut sur un entrelacs
de tragédies, la somptuosité de l’écriture le disputant
dans chacun de ces registres à la profondeur de la pensée.
Chef-d’œuvre ? Oui, dix fois plutôt qu’une. »
Les Inrocks

.

S A U L   K A R O O
E S T   U N   S A L A U D
M A I S   L A   P R E S S E
E T   L E S   L I B R A I R E S
L ' A D O R E
N T

. . . . .

L'Express  |  Libération  |  Le Figaro Magazine  |  Sud Ouest
Le Quotidien  |  Psychologie Magazine  |  Vocable  |  Transfuge
Technikart  |  Livres Hebdo  |  L'Accoudoir   |  alt  |  cuneipage  |  Lily
TGV Mag  |  24 Heures  |  Fluctuat  |  Culture Café
La Cause Littéraire

Librairie Lamartine | Librairie Compagnie
Librairie Saint Christophe  |  Les Buveurs d'encre 
Librairie Rivage  |  La maison muette  |  Librairie Le Grenier
Librairie Lecut d'Ermont  |  Librairie Charlemagne
Librairie des Danaïdes

. . . . . .

« Qu'il marche ou pas, le livre a tout du best-seller: construit et dialogué avec un grand savoir-faire, émouvant jusqu'à l'insupportable, il raconte sur un mode froidement surréaliste la cinquantaine en crise d'une ordure de Manahattan après le rush des années fric. » — Le Nouvel Observateur

«Avec ce portrait acerbe d'un cynique roulé par la vie, Tesich signe un grand livre amoral, barbouillé au feutre noir. Écrit dans un millénaire déclinant, Karoo est une odyssée sans soleil, celle d'un Ulysse boiteux côtoyant le vide et la fatuité de son époque. Pur produit de son époque, Karoo est une montagne de tares et de contradictions qui finira par s'effondrer au bord de la route. Plongeant le lecteur dans un abîme d'adoration et de perplexité.» — Emily Barnett, Les Inrockuptibles

« Alerte, casutique, féroce, le narrateur excelle dans l'art de la manipulation» — L'Express

«Un consultant en scénarios se prend pour une cassette et s’autodétruit, c’est Karoo, une pépite américaine des éditions Monsieur Toussaint Louverture, signée Steve Tesich (1942-1996)» — Libération

« Si les mots ont encore un sens, n'hésitons pas à l'écrire : c'est un chef-d'œuvre.» — Sud Ouest


«Les cent premières pages laissent envisager une énième copie de Philip Roth, le reste démontre le talent unique de Steve Tesich, auteur américain mort en 1996, deux ans avant la publication de son grand chef d'œuvre.» — Le Figaro Magazine

« Ce roman posthume, traversé d'un humour cruel, sonne comme un sombre verdict adressé à nos illusions. » — TGV Mag

«Un héros aussi magnifique que désespérant, aussi flamboyant que désespéré.» — Le Quotidien

« Karoo est un livre inclassable, qui déploie sur plus de 600 pages la chute programmée de son personnage. Creusant son sillage dans les petites lâchetés d’un société contemporaine ne se retournant pas sur ceux laissés au bord du chemin, Karoo fait partie de ces textes essentiels de la littérature américaine.» — Culture Café

«Adorateurs du cinéma hollywoodien et de la littérature américaine, ce petit bijou est pour vous.» — Psychologie Magazine

« Un roman publié à titre posthume, plein d'humour et d'ironie, très savamment construit.» — Vocable

« À travers la chronique d'un divorce, Steve Tesich dépeint dans Karoo une société américaine agonisante. Un roman déjanté, prophétique et génial.» — Transfuge

«Karoo est au cœur nucléaire de ce que l'Amérique peut nous offrir de mieux en matière de satire et de désespoir» — Livres Hebdo

« En alliant la majesté désenchantée des grands romans américains à la force tragique des écrivains russes, Steve Tesich signe sans doute, avec ce roman obsédant, l’un des récits fondateurs du XXIe siècle.» — L'Accoudoir

« Une œuvre magistrale et puissamment addictive, véritable condensé de littérature américaine contemporaine.» — alt

«Steve Tesich a un ton et un univers absolument unique. Sa plume est d'une acuité, d'une précision et d'un tranchant parfaitement sidérants.» — cuneipage

«Steve Tesich, à l'inverse de son personnage a beaucoup, beaucoup de talent, énormément. Son livre et son personnage émeuvent, étonnent, font rire et même pleurer, interrogent, malmènent.» — Lily et ses livres

« Karoo flingue à bout portant.» — 24 Heures

«S'il est des œuvres puissantes en littérature, des livres qui – vraiment – vous soulèvent le coeur, vous font mal, alors Karoo est de ceux-là.» — Fluctuat

«C'est un livre monde qui raconte la destruction d'un bonhomme. On touche un des points centraux de nos sociétés : la superficialité : nous sommes là, mais nous ne sommes pas présents, ou tout du moins, absents pour certaines personnes qui comptent sur nous. C'est bien noir (c'est même un petit peu un carnage), mais c'est assez drôle, d'une construction vicieuse, curieusement addictif puisque le protagoniste n'a rien pour plaire : une tragédie somptueuse et profondément humaine.» — Librairie des Danaïdes

«Souvent drôle – voire très drôle –, souvent triste – voire poignant –, ce livre est à mille lieues des romans américains trop calibrés qui fleurissent ces derniers temps. Il nous offre une réflexion acérée sur notre société, sa consommation, sa culture, sans jamais tomber dans la fable appuyée.» — Librairie Lamartine

«Un cocktail détonnant de cynisme assumé et la grâce d'une écriture absolument géniale!» — Librairie Saint Christophe

«Un roman puissant, sur les petitesses de chacun, ce qu'on abandonne comme illusions à mesure qu'on vieillit, et sur la force rédemptrice du mensonge et de la fiction. » — Les Buveurs d'encre

« Un homme piégé par sa lucidité sur les autres et sur lui-même, un roman qui baigne dans le cynisme et l’humour noir pour broyer toute illusion d’échapper à son destin.» — Librairie Rivage

« L'auteur dresse le portrait d'un homme en perdition, jalonné de passages grinçants, attachants, tragiques et agaçants. » — La maison muette

« C'est un condensé de mauvaise foi, d'humour noir, de tragédies, une écriture vive et ciselée.» — Librairie Lecut d'Ermont

 

REVENIR AU LIVRE

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E