Nouvelle de Robert Benchley faussement retranchée de son recueil

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

« Tous les hommes du roi commence
comme une comédie du pouvoir, emprunte les chemins
de la fresque historique et se conclut sur un entrelacs
de tragédies, la somptuosité de l’écriture le disputant
dans chacun de ces registres à la profondeur de la pensée.
Chef-d’œuvre ? Oui, dix fois plutôt qu’une. »
Les Inrocks

.

N O U V E L L E   F A U S S E M E N T
R E T R A N C H É E   D U   R E C U E I L

. . . . . .

D E S   T E S T S   F A C I L E S
P A R   R O B E R T   B E N C H L E Y

L’une des mesures proposées afin de réduire le nombre des accidents de la route est d’interdire la vente de l’essence aux conducteurs ivres. On ferait bien également d’interdire qu’on leur vende de l’alcool.

L’ennui, avec cette prohibition de l’essence, c’est que le pompiste doit distinguer celui qui est intoxiqué de celui qui ne l’est pas. Or, à moins d’être marié avec le conducteur, comment pourrait-il le savoir? Comment arriverait-il à identifier un de ces nobles ivrognes qui
se redressent très dignes en fronçant les sourcils juste avant de s’écrouler? Et le buveur de thé folâtre qui n’est rempli que d’une joie animale? (Peut-être conviendrait-il de ne pas lui vendre d’essence.)

Pour aider les pompistes, on pourrait dresser une liste d’un certain nombre de symptômes dénotant infailliblement l’ébriété chez les conducteurs:

1. Lorsque le conducteur est assis adossé au tableau de bord, les pieds posés sur le dossier du siège du chauffeur.

2. Lorsque la personne qui est assise à côté de lui descend au moment où il s’arrête devant la pompe à essence et déclare qu’elle préfère terminer le trajet en autobus.

3. Lorsque les occupants de la banquette arrière sont blottis sur le plancher, les bras sur la tête.

4. Lorsque le conducteur dit en tendant un doigt vers la pompe à essence: «Donnez-moi une livre de foie de veau, s’il vous plaît.»

5. Lorsque le conducteur est déguisé, et qu’il a dans la bouche un sifflet en papier dans lequel il souffle sans arrêt.

6. Lorsque le conducteur insiste pour que le pompiste prenne sa place au volant et que lui (le conducteur) remplisse le réservoir d’essence, après avoir d’abord insisté pour qu’ils échangent leurs chapeaux.

7. Lorsque le conducteur disparaît dans les toilettes et ne revient pas.

8. Lorsqu’une corde à linge garnie de sa lessive est Fichée au-dessus du capot.

9. Lorsque le conducteur est seul et nu comme un ver.

10. Lorsqu’il n’y a pas de conducteur du tout.

 

Revenir au livre

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E