Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.

U N E   P U T A I N
D E   C A T A S T R O P H E

U N   N O U V E A U   R O M A N   D E
D A V I D   C A R K E E T

. . . .

Un extrait du livre.

Commandez le livre.

. . . .

« Mariage d'humour. »
Libération

« Il ne s’agit pas simplement d’une comédie avec un personnage loufoque, attachant et agaçant. Les réflexions sur le couple sonnent juste et la manière dont Carkeet questionne le monde à travers Jeremy, s’avère subtile et pertinente. » — Vincent Ladoucette, Gibert Joseph

« Tous les moyens sont bons pour sauver un couple,
mais inviter Jeremy Cook chez soi est-ce
bien la meilleure des solutions ? »
Lire au jour le jour 

« C’est l’équilibre parfait entre humour et drame.
Et au milieu de ça, pour que la formule s’emballe
– parce que sinon, à quoi bon? – un Jeremy Cook plus
misanthrope que jamais pour notre plus grand plaisir. »
— Florian Lecornu, Le Failler

. . . .

Que faire quand son couple bat de l’aile? Vers qui se tourner si son mariage prend l’eau? Consulter le premier thérapeute venu? Autant divorcer! Ou bien pousser la porte de l’agence Pillow, qui fait rimer conjugal avec conjugaison, chargeant les meilleurs spécialistes du langage de sauver les unions en plein naufrage… C’est ainsi que Jeremy Cook, le plus misanthrope des linguistes, est dépêché au secours des Wilson. Armé de sa seule science des adverbes kickapoos et de sa riche expérience des désastres amoureux, sera-t-il vraiment capable de ne pas créer plus de malentendus qu’il n’en existe déjà? Et l’étrange Manuel Pillow qui lui a été confié suffira-t-il à l’aider dans sa mission ô combien délicate? Mais surtout, parviendra-t-il à débusquer la bête immonde qui ronge chaque couple?

David Carkeet, auteur du Linguiste était presque parfait, nous livre dans ce nouvel opus un monde étrange tissé d’amour et de non-dits, de gestes attentionnés et de colères rentrées, où les scènes de ménage ressemblent à s’y méprendre à des scènes de crimes. Comédie domestique grinçante, analyse dévastatrice mais souvent touchante d’un mariage moderne à la dérive, Une putain de catastrophe nous entraîne au pays dangereux de «la schismogenèse complémentaire» et de «l’échec thématique» où, une fois de plus, l’humour le dispute à la tragédie.

Une putain de catastrophe

de David Carkeet
Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Marie Chabin
416 pages – 20,90 euros

Commandez le livre.

. . . .

« C’est avec des situations rocambolesques et touchantes que David CARKEET nous montre l’intimité d’un couple banal. On peut tous se reconnaître dans Dan et Beth. On a tous des prises de bec insensées qu’on regrette instantanément. David CARKEET nous peint une société de consommation où rien ne semble plaire à ses protagonistes. Ensemble ils s’enlisent dans un micmac fou d’où on semble ne pouvoir sortir que par un divorce. Une fois de plus, Jeremy COOK nous montre l’importance de la linguistique, et même si l’étymologie lui sort par les yeux, ni elle ne coupe le roman, ni elle l’alourdit. Tout n’est que douceur, calme et volupté dans un monde à la frontière d’une folie chronique. Je vous propose donc, avec ce bouquin, de vous mettre face à un miroir et de vous épiez. Mais je vous propose aussi de rire, de vous amusez, et d’entrer dans l’univers bien anglais d’un auteur bien américain. Je vous propose un voyage à la frontière du risible, pour quelques heures de pur bonheur. Une fois de plus, David CARKEET ne nous déçoit pas et écrit un livre tout à fait d’actualité… Même s’il est paru pour la première fois dans les années 1990 en Amérique.» — Lire au jour le jour 

 


 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E