2.03.1999, 22h40

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

2 . 0 3 . 1 9 9 9 ,   2 2 H 4 0BENOÎT BERTHOU
1. DJ Shadow, entroducing, label MoVax.

2. Je pense à elle. Pas tout le temps, mais souvent. L’obsession, ça demande autre chose que de l’amour. Une certaine concentration.

3. J'ai tant à offrir.

4. Il y a des heures, des créneaux horaires, pour mes mélancolies. Comme si c’était de l’organique. Il y a des manques, des carences, des périodes.

5. S’endormir c’est le plus dur. Vivre en état d’insomnie permanente. Fébrile. Surexcité. Epuisé. J’épuise quelque chose, mais quoi ?

6. Prendre des photos. De tout. Conserver des images. Avec l’APS, les photos ne jaunissent plus. Alors je ne les range pas : elles se cornent.

7. J’ai déjeuné avec Alain à midi. Il me disait qu’il avait glissé en jardinant ce week-end, et avait failli s’étaler dans un rhododendron. Un moment, je me suis vu lui lancer mon assiette au visage, l’ébouillanter avec mon café ou l’achever avec ma fourchette. Ça m’est passé.

8. J’ai l’impressi on que tout est météo. Le temps. Mais aussi la bourse : aujourd’hui un mieux à Wall Street, les investisseurs reprennent confiance… La circulation : périphérique difficile de la place d’Italie à Bercy… La politique : au Kosovo, 4 morts ; en Russie, ca va mieux. Tout est paysage. Scruter, analyser, interpréter, prédire.

9. Je suis devenu sympathique. Ce fût un gros travail.

10. 23h04.

11. La sympathie fait partie des choses que je peux abandonner. Une générosité au quotidien. Sans intention. Une générosité sans exclusivité.

12. Je pense encore à elle.

13. Une autre météo : l’humeur des gens. Ça s’observe, s’analyse, et toutes les prévisions sont vaines.

14. Je ne sais jamais quand me couper les ongles. Pas d’équation pour ça.

15. J’ai l’impression qu’aucun’impression qu’aucune discipline ou qu’aucune façon de penser ne pourra me changer. Il n’y a pas une façon de regarder les choses. Il y a une façon dont les choses me regard ent.

16. Même chose pour la publicité.

17. Je suis jeune.

18. Just do it.

19. J’ai toujours aimé par goût. Pourquoi pas… Ça pourrait marcher… Ça serait bien… Elle n’est pas à mon goût. Et je ne pense qu’à elle. Il faut qu’on m’explique ça.

20. Elle est timide. Je crois qu’elle a peur de dire des bêtises.

21. Me marier ce serait un peu étendre le champ de la météo. À ma femme : est-ce qu’elle m’aime aujourd’hui ? À mon argent : comment est mon compte ? Quelle dépense en prévision ? Tout deviendrait paysage.

22. P A C S

23. S I D A

24. O N U

25. A N P E

26. R A T P

27. A I D E S

28. Trouver le repos. Dans le sommeil, c’est dur. Dans l’ennui et le paysage peut être. S’amuser avec l’ennui. Simuler la mort.

29. Histoire de se familiariser.

30. Je peux être préoccupé ou tourmenté. Tourmenté c’est mieux.

31 . Je peux être inquiet ou pensif. Tout le monde me croit pensif.

32. Elle me sait insouciant. Elle me pense inconstant.

33. La première chose qu’on m’a dite en arrivant à l’armée : « BERTHOU, RÉFLÉCHIR C'EST DÉJÀ DÉSOBÉIR. »

34. Je peux me connecter à OSCAR. C’est un réseau de satellites amateurs. Je peux regarder le monde d’en haut. Ma météo à moi. Voir où est l’anticyclone. Après tout, le plus servile c’est de les écouter me prédire une activité économique en stagnation, des exportations en baisse… L’économiste est le pur météorologiste. Mais il s’en glorifie : ce n’est pas moi, c’est le monde… Et puis c’est un peu compliqué pour toi… Embellie pour l’automobile française ! Le front de l’emploi s’assombrit ! Avec mon ordinateur, je fais ma météo moi-même. Na !

35. Na !

36. Je me sens bien. Je me sentirais mieux dans ses bras.

37. Observatoire de l’économie, des OVNI, de la mode… Le monde s’observe. On dirait qu’il cherche à se comprendre. Lui il dit qu’il ne se comprend plus, comme s’il s’était jamais compris. Avant, il regardait vers les étoiles… La statistique est l’outil de la météo : études, analyses, prélèvements, sondages, images, radioscopies, portraits, paysages, objectivités, informations, recensements, quantifications… On me dira que ces numéros ne font pas un texte. Je suis le mouvement. Avec amusement.

38. Quand je la vois, je suis tout sourire. Pas tout le temps, mais souvent…

39. On me dit attachant. Je préférerais fascinant. Je fais avec.

40. Suis-je paysage ? Toujours là pour elle, toujours prêt ? C’est fou comme aimer simplement ça peut être compliqué.

41. Un jour on m’a dit : « BENOÎT, TU ES CE QUE TU MANGES ». J’ai trouvé ça terrifiant. J’ai regardé mon assiette pendant des mois.

42. C’est même pas vrai en plus.

43. Je suis gentil. Si gentil. Mais ça n’intéresse personne.

44. Le seul moyen de sortir de la météo, c’est d’être tout équipé. Vêtement qui pourrait être chaud et froid. Chaussures imperméables mais portables à la ville. Capuche. Mais l’organisation c’est pas mon truc. Je suis trempé.

45. Optimisme.

46. Un jour j’ai dû changer une roue. Comment j’ai galéré… Ces boulons… Incroyables ! Heureusement quelqu’un passait par-là et m’a aidé.

47. Je chante sous la douche. Mal. Mais bon…

48. Le temps varie. Mais jamais beaucoup. L’activité économique varie. Mais de 0.2 %. Moi, je change.

49. Je ne fais que ça d’ailleurs.

50. Ce qui m’inquiète : la crise, la mode, le sexe, les factures, le plomb, l’avenir, la pression des pneus, l’effet de serre, les retards, le linge qui rétrécit, les trahisons, les ondes, la vache folle, l’Etat, le FN, l’électricité, qu’elle parte, mon code de carte bleu, les lampes halogènes, les oiseaux, la sidérurgie, de ne jamais m’en remettre, les pé ;troliers géants, les légumes, les forces de l’ordre, les nappes phréatiques, mourir jeune, vieillir seul, la philosophie analytique, les prospectus, l’immobilisme, les coquillages, la bêtise, les serments…

51. Quand j’étais petit on m’appelait « IDÉFIX».

52. Un jour j’y arriverais.

Fin

- - - -

D'AUTRES LISTES

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E