Des tomes de thon

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

D E S   T O M E S   D E   T H O N

PAR FRÉDÉRIC VIGUIER

. . . . . .

 

Cher éditeur,

Après plus de 20 ans de collaboration, d’échanges, de lettres envoyées, d’appels en attente… il serait peut-être temps que vous éditiez mon premier livre, non ? Alors voilà, partant du postulat que Hugo ne s’est pas fait en un tome, j’ai choisi de faire dans la saga. Arrêtons les petits romans de pleureuses, les nouvelles bon chic bon genre, les polars aux cent coupables, revenons aux grandes fresques d’avant.

J’ai, dans ma famille, un cousin de mon voisin qui est pêcheur. Il m’a fait toucher les embruns du bout des doigts, deux fois… et oui, déjà ! Je me vois encore la tête dans le seau, l’estomac gorgé de cette émotion que seuls les grands découvreurs du temps passé ont ressenti. Fort de cette expérience, et tout à fait conscient de marcher (sur l’eau donc, si vous me suivez) dans les pas des Mermoz, Tabarly et Haddock, je vous soumets ce projet en plusieurs tomes. Cette œuvre occupera les 20 dernières années de ma vie, mais je suis prêt ; ma femme aussi croit beaucoup en mon projet. Elle a décidé de me quitter pour me laisser tranquillement élaborer l’œuvre de ma vie. Elle m’a certifié que Victor Hugo écrivait seul sans pomper sur son voisin, alors je la crois.

Voilà, vous savez tout, c’est maintenant à vous de jouer.

NB : Soyez rassuré, je n’ai contacté que vous.

TOME 1
C’est en mer, dans la mer…

384 pages consacrées à la création du monde, aux changements climatiques, à la notion de vide et au tsunami. Une ellipse heureuse amenant le lecteur à cette conclusion, à ce constat osé, qui laisse la porte ouverte aux futurs tomes : sans mer pas de poisson.

TOME 2
La morue, le maquereau et autres poissons

243 pages consacrées à l’étude de la race spécialisée dans l’écaille. Quelques photos de poissons avec des commentaires et quelques tirets pour aller à la ligne. Un peu d’émotion grâce aux arêtes et cette pirouette finale, qui donne envie de découvrir le 3 eme tome : le poisson, c’est bon pour la santé, surtout bien cuit.

TOME 3
Marketing et phosphore

412 pages d’études et d’analyses du marché mondial du poisson. Un comparatif de 200 pages entre le QI du bison et celui de la baleine et cette phrase finale qui pousse à lire le 4eme tome : plus il y a d’arêtes, moins il y a à manger, mais plus il y a à manger, moins on fait attention à ne pas avaler une arête.

TOME 4
Le pêcheur sachant pêcher
fait pêcher ses chaussettes

542 pages qui traitent du sujet que je connais le mieux (avec la poésie et les dindons) : le métier de pêcheur. Peu de photos, pour ne pas tomber dans le livre banal du pêcheur du dimanche, quelques poèmes en vers (de pêche, donc), des témoignages au fil de l’eau et une conclusion qui incite à se procurer le 5e tome : Le travail au filet est plus rentable que la canne à pêche.

TOME 6
Beaux Bateaux

210 pages qui mettent en exergue les plus beaux chaluts en activité. Quelques plans de construction, la copie d’un tract de la CGT de Saint-Nazaire et cette conclusion pertinente, qui annonce le 7 eme tome : les cabines des bateaux de pêche sentent souvent la sardine oubliée.

TOME 7
Le mal de mer

3 pages sur ce mal incurable qui touche 100% des pêcheurs inactifs. Bref, l’histoire de ma vie, passionnément terre-à-terre, en 3 pages.

 

En gestation, le tome 8 : La pêche au bord de l’eau, suivi d’un tome 9 : Le poisson ça pue, et pourquoi pas d’un tome 10 : Vive l'entrecôte.

 

d'autres histoires

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E