Recettes improbables — partie 2

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

R E C E T T E S   I M P R O B A B L E S
—   P A R T I E   2   —

PAR MICHEL BONORD

. . . . . .

Partie 1

. . . . . .

9.
L’asperge à moteur écologique, la seule asperge protégeant la couche d’ozone car ne rejetant que  2,15 ml de monoxyde de carbone par kilomètre parcouru. Un grand progrès.

10.
La pomme de terre publicitaire : un message publicitaire peut être imprimé sur la peau de la tubercule et lisible lors de l’épluchage ; est en cours de mise au point . La possibilité d’incorporer le même message dans la chair de la patate pour être lisible sur toutes les frites ultérieurement découpées est en cours d’étude.

11.
L’artitiède qui évite de se brûler (contrairement à l’artichaut). Comme chaque pièce a son revers, les qualités gustatives de l’artitiède sont médiocres, il peut être aussi bien assaisonné de sucre ou de sel, accompagner une viande ou un poisson, dont il ne relèvera en rien les saveurs ; il vote Bayrou au 1er tour ; sa couleur est terme et banale ; bref, la grande distribution et les principales chaînes de fast-food s’y intéressent fortement au vu de ses performances culinaires si bien adaptées à leur créneau de clientèle.

12.
Le sel universel permettant de saler aussi bien les viandes que les légumes et même les sauces. Il fallait y penser ! Mais comment faisaient-ils avant ?

13.
Le gratin dauphinois breton, à base d’huîtres passées au beurre fin clarifié et prises dans une gelée au Muscadet, rehaussée d’échalotes finement hachées.

14.
Le caramel mou à sangle, plus sûr, et recommandé pour les moins de 5 ans. Nous conseillerons le caramel semi-mou à ceinture et bretelles pour les personnes âgées et le caramel anti-escarres, peu appétissant mais si utile pour les séjours hospitaliers prolongés.

15.
La boisson rafraîchissante en suppositoire (en boîte de 1000), hélas peu demandée sur les terrasses des cafés à la mode pourtant encombrées de tant de trous du cul, et pourtant tellement tonique par temps chaud. Plusieurs parfums sont proposés : citron vert (heureux détenteurs d’hémoroïdes s’abstenir), lait de coco (vous fait des fesses à la  peau douce), synthol (ça fait du bien, là où ça fait mal), vaseline (ça fait du bien par où ça passe), opossum (très demandé dans certains pays lointains, allez savoir pourquoi, mais se vend très bien).

16.
La nouille musicale : grâce à sa double anche incorporée et moyennant une cuisson al dente, un son gracieux et subtil en sortira quand vous soufflerez à un bout ; dans un même paquet de nouilles musicales, différentes longueurs sont proposées, permettant, avec des amis musiciens ou tout simplement amateurs de belle musique, d’interpréter les plus beaux airs du répertoire en cours de repas, tout en dégustant un excellent plat recherché pour ses sucres lents bienfaiteurs ; le plat idéal en quelque sorte qui satisfera le corps et l’esprit, les petits et les grands ; il suffira tout simplement d’adapter le répertoire. Les sauces épaisses voire carnées seront évitées car la qualité du son et surtout celle du timbre si caractéristique de la nouille musicale en seraient fortement altérées. Ce serait dommage.

 

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E