Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.


D I S C O U R S   D E   R E M E R C I E M E N T S
À   P R O N O N C E R   L O R S   D E   L A
R E M I S E   D U   P R I X   D E
« L A   M E I L L E U R E   L E T T R E   Q U E
J ' A I   R E Ç U   D E P U I S   D E S
L U S T R E S »

PAR BENOÎT BORIES

- - - -

Merci à toi tout d’abord, cher jury, cher correspondant, d’avoir su recevoir comme une véritable lettre ce que d’autres auraient tout juste qualifié de griffonnage incompréhensible, qu’ils n’auraient pas même pris la peine de déchiffrer, découragés qu’ils auraient été dès les premières lignes.

Il est vrai que rares sont ceux qui s’intéressent au courrier reçu d’expéditeurs inconnus, ignorant de ce fait que moins l’on se connaît, plus on a – à l’évidence – de choses à se raconter.

Merci à toi, donc, pour cette curiosité et pour l’énergie que tu as sans aucun doute dû dépenser pour lire mon écriture manuscrite qui, de l’avis de tous mes lecteurs, offre bien peu de plaisir esthétique.

Je voudrai maintenant remercier tous les intervenants qui ont fait la richesse de ma lettre et qui auront probablement attiré l’attention particulière du jury. J’en nommerai un maximum mais la liste ne peut être exhaustive.

Merci au sang, aux larmes et aux calembours foireux.

Merci à ton père, à tes rêves fous, que j’espère (bien que ne les connaissant pas) ne pas avoir trop écorchés.

Merci à mes dernières vacances à la montagne, aux vampires assoiffés, qui ont fait tant pour l’imaginaire du récit.

Merci à ta tante Monique, dont les problèmes de santé me préoccupaient réellement (mais a-t-elle de quelconques problèmes? Existe-t-elle seulement ?).

Merci aux points, aux virgules, techniciens de l’ombre, rarement cités, à qui l’on doit tant. Merci aux lettres, qui du a jusqu’au z, minuscules autant que majuscules, m’ont donné la matière première indispensable pour en arriver là.

Merci aussi et enfin petit facteur, comme on lisait autrefois sur nos lettres d’amour, car sans toi...

 

D ' A U T R E S   H I S T O I R E S

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E