Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.

U N E   D É M O N S T R A T I ON
( L E  M E D E F  E T  T O I )

PAR FRANÇOIS COLLET

. . . . . .

Tu commences par choisir un acte qui emmerde les gens. Disons que, par exemple, tu décides de régulièrement tirer l’oreille de ta boulangère… Au bout d’un moment, ça l’énerve. Là, tu continues, et même tu augmentes tes tirages d’oreille de 10 % par mois.

Elle en parle à son patron, mais toi, tu continues et tu augmentes encore. Son patron t’en parle, tu continues et tu augmentes à nouveau ton ratio de tirage d'oreille.

Au bout de quelques années (à ce stade, tu passes lui tirer l’oreille plusieurs fois par jour, elle n’en peut plus, c’est terrible), des négociations internationales s’ouvrent (que nous appellerons « Le protocole de Cloclo »).

Entre-temps, bien entendu, beaucoup ont suivi ton exemple: tous les jours, toutes les boulangères du monde se font tirer l’oreille pas des millions de clients.

Des experts internationaux sont nommés, ils recommandent une réduction drastique et immédiate de 60% des tirages d’oreille sous peine de déclencher des catastrophes aux conséquences imprévisibles.

Tu déclares que, depuis tout ce temps, tu t’es habitué. Les autres aussi. Que vous ne pouvez plus faire autrement sans provoquer une récession économique mondiale.

Passons sur les détails des négociations – qui durent tout de même 7 ans. Le protocole de Cloclo aboutit finalement à un accord : tu t’engages à réduire de 5% tes tirages d’oreille par rapport à l’année d’émission du rapport des experts (7 ans plus tôt).

Hop, tu ne l’appliques pas parce qu’un tireur d’oreille du Texas ne l’a pas signé, donc tu dis que « ce n’est pas du jeu et c’est celui qui dit qui y est ».

Comme tu es un vrai communiquant, tu envoie une dépêche à l’AFP où tu annonces que tu vas augmenter tes tirages d’oreille de 12% dans les 2 ans qui viennent, mais que c’est vachement bien, parce que tu aurais pu les augmenter de 14% ! Que c’est donc une baisse de 2% par rapport à « ce que ça aurait pu être ».

C’est à ce point de l’histoire que le Mouvement des Entreprises de France (Medef) fait parvenir à la presse un « communiqué flatteur » sur ta décision qui fut « décisive ».

NDLR : le Medef regroupe la plupart des entreprises, qui, depuis 14 ans que dure cette histoire, fabriquent par millions :
— des protecteurs d’oreille pour boulangère© ;
— des « tireurs d’oreille électronique® » ;
— des radars de détection des tireurs d’oreille ;
— des pansements pour les oreilles trop tirées ;
— des cures de désintoxication pour tireur d’oreille
— des cures de désintoxication pour boulangères accrocs ;
— des médicaments pour ne pas souffrir du tirage d’oreille ;
— des anti-dépresseurs « spécial boulangerie »,
— des journaux et des chaînes de télé spécialisés dans le tirage d’oreille ;
— des cabinets d’études sur les oreilles ;
— des superproductions hollywoodiennes ;
— des programmes de divertissement dont les célèbres « Je tire les oreilles, c’est mon choix » et « Tout le monde en parle, mais on n’entend plus rien ».

. . . . . .

D'AUTRES ARTICLES

Au jeune garçon qui a volontairement
laissé la voiture lui rouler sur le pied

par Wendy Molineux.
Bref entretien avec Jérome B.,
créateur de slogans pharmaceutiques

par Lydie Romain.
Portrait de l'écrivain en nageur
par Sarah B.

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E