Une lexicographe à Gianduja

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

U N E   L E X I C O G R A P H E   À   G I A N D U J A

PAR SONIA MARQUES

. . . . . .

Sur un bateau de la marque "Outremer 40", long de 12 mètres, avec 10 couchettes, 90m2 de voilure, d'un moteur diesel de 30 CV, Mademoiselle K naviguait en mer avec un maximum autorisé de 14 personnes. Attirée par l'annonce sur le port maritime : "2H de détente sportive à 17 €", Mademoiselle K espérait rencontrer ces 3 mots d'ordre en publicité "Stabilité, silence, performance" sur ce catamaran en Camargue... Il y avait une possibilité "Arrêt baignade, bronzing", mais en 2h de temps humain, cela semblait "fort en chocolat".

Ne mélangeons pas tout, ou presque... Allons-y carrément !

Je vous présente Mademoiselle K. C'est une lexicographe. Une personne qui compose des définitions de mots en vue de l'élaboration d'un dictionnaire. Elle doit, entre autres, en se référant à différentes sources documentaires et en recourant à ses connaissances en étymologie, donner le sens de chaque mot et ses dérivés, préciser son origine, son utilisation et sa transcription phonétique. Elle a le souci de formuler des définitions claires et précises qui permettront aux lecteurs de connaître et de comprendre la signification des mots et d'en faire une utilisation juste. Comme un grand nombre de personnes, Mademoiselle K s'est offerte une semaine de vacances, au bord de la mer en septembre pour faire une pause dans son travail. Elle opta, seule, pour l’option "Arrêt baignade, bronzing", dans les 2h de temps humain impartis de cette balade maritime en Camargue sur un catamaran.

Sur une plage sans nom elle se retrouva sans définition possible. Elle pensa  tout haut : "C’est fort en chocolat !". Elle remarquait que la forme de cette plage était triangulaire et le sable composé de grains de noisettes grillées broyées avec du sucre glace. Elle lui donna le nom de Gianduja.

La mer était d’une teinte chaude et veloutée en cette fin d’après-midi. Sa surface brillante se reflétait sur sa peau devenue cacao. Au soleil couchant, il ne lui venait pas à l’esprit que les 2 heures de la formule s’étaient écoulées depuis un certain temps et que le catamaran ne reviendrait plus la reprendre. Elle commençait à avoir faim. Je vous laisse deviner le reste. La plage Gianduja, outre son taux d'anthropophagie élevé, est réputée pour rendre votre peau, chocolat. À Gianduja, il n'existe pas de mot, de formule précise ni de temps qui nous permette de comprendre le sens et la raison de s'auto-dévorer.

 

. . . . . .

D ' A U T R E S   P E T I T E S   C H O S E S   À   L I R E ?

1,146 mailles/seconde par Jean Vilain.
La trace du calamar par Julien Campredon.
Lettre ouverte à H.B. Derwent par Michelle Martinelli.
Listes avortées par Pascal Lipp.
La vie ne présente jamais ses excuses par Guillaume de La Croix.

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E