Méthode de pêche dîte «à la Suisse» de l'Abbé Trouville

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

M É T H O D E   D E   P Ê C H E
D Î T E   « À   L A   S U I S S E »
D E   L ’ A B B É E   T R O U V I L L E

ÉDITÉ PAR FRÉDÉRIC LEGROS

. . . . . .

Frédéric Legros est le traducteur de deux histoires étranges qui nous avons publié dans nos recueils, « Mémoires de ce qu’il advint d’extraordinaire et d’horrible une nuit d’été » et « De fumée et d’or », respectivement publiées dans Als u kon waar… et dans Tu dis ça parce que tu m’aimes.

. . . . . .

Des poissons paressent dans des eaux froides et peu profondes et n’attendent, pour se réveiller, que l’asticot rond et joufflu qui s’agite au bout d’une ligne.Vous passez par là, c’est l’occasion ou jamais. Suivez pas à pas ma méthode de pêche.

1 — Tout d’abord, sortez la canne à pêche et lançez deux trois cailloux dans l’eau
2 — Tapez du pied pour les attirer et sortez l’unique asticot poupon de vot’ vieille boite à bonbon.
3 — Empalez au bout de vot’ crochet le machin qui gigote et envoyer la ligne, là où on peut. C’est-à-dire dans les arbres. Lorsque au bout de quelques tentatives, vous réussissez vot’ lancé, allumez une bonne pipe en bois et fourrez là dans le bec.
4 — De temps en temps, comme tout bon pêcheur, lancez quelques cailloux et chantez à tue tête de vielles chansons helvètes.
5 — Roupillez un bon coup. Au bout d’une heure, reprenez la ligne, comme ça, pour voir.
6 — Quelle n’est pas votre surprise de trouver au bout de votre crochet non pas une botte, comme vous en avez l’habitude, mais un poisson de belle taille. Une truitesse sauvage.
7 — La truitesse sauvage s’agite mollement et semble vous dire avec ses yeux : « Je pèse deux kilos ».
8 — Sortez d’une sacoche la seringue à l’intérieur de laquelle se trouve un liquide rosâtre composé de cyanure, d’arsenic, d’extraits de mandragore et de résine de Mayala pour retarder l’effet des poisons.
9 — Piquez l’animal au niveau des glandes génitales avec un plaisir sadique.
10 — Sortez des bonbonnes entières de ce même liquide et déversez en judicieusement dans la rivière qui se teinte rapidement en rose. Manière très efficace de réduire à néant ces horribles monstres.
11 — En cas d’attaque de poissons volants, utilisez la dynamite (qui se trouve dans la poche avant de la saccoche).

 


. . . . . .

D ’ A U T R E S   T E X T E S   M . T . L .

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E