La vie ne présente jamais ses excuses.

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

« Tous les hommes du roi commence
comme une comédie du pouvoir, emprunte les chemins
de la fresque historique et se conclut sur un entrelacs
de tragédies, la somptuosité de l’écriture le disputant
dans chacun de ces registres à la profondeur de la pensée.
Chef-d’œuvre ? Oui, dix fois plutôt qu’une. »
Les Inrocks

.

L A   V I E   N E   P R É S E N T E   J A M A I S
S E S   E X C U S E S

PAR GUILLAUME DE LA CROIX

. . . . . .

À 1 an, j’ai parlé.
À 2 ans, j’ai marché.
À 3 ans, j’ai pédalé.
À 4 ans, j’ai nagé.
À 5 ans, j’ai obéi.
À 6 ans, j’ai sucé.
À 7 ans, j’ai avalé.
À 8 ans, j’ai supplié.
À 9 ans, j’ai hurlé.
À 10 ans, j’ai morflé.
À 11 ans, j’ai ébouillanté.
À 12 ans, j’ai fugué.
À 13 ans, j’ai volé.
À 14 ans, j’ai bourgeonné.
À 15 ans, j’ai embrassé.
À 16 ans, j’ai doigté.
À 17 ans, j’ai niqué.
À 18 ans, j’ai glandé.
À 19 ans, j’ai sniffé.
À 20 ans, j’ai dealé.
À 21 ans, j’ai voyagé.
À 22 ans, j’ai butiné.
À 23 ans, j’ai succombé.
À 24 ans, j’ai demandé.
À 25 ans, j’ai épousé.
À 26 ans, j’ai procrée.
À 27 ans, j’ai trompé.
À 28 ans, j’ai nié.
À 29 ans, j’ai retrompé.
À 30 ans, j’ai avoué.
À 31 ans, j’ai cogné.
À 32 ans, j’ai divorcé.
À 33 ans, j’ai déprimé.
À 34 ans, j’ai picolé.
À 35 ans, j’ai bouffé.
À 36 ans, j’ai picolé.
À 37 ans, j’ai bouffé.
À 38 ans, j’ai picolé.
À 39 ans, j’ai euthanasié.
À 40 ans, j’ai hérité.
À 41 ans, j’ai profité.
À 42 ans, j’ai gaspillé.
À 43 ans, j’ai dilapidé.
À 44 ans, j’ai déchanté.
À 45 ans, j’ai bossé.
À 46 ans, j’ai merdé.
À 47 ans, j’ai pointé.
À 48 ans, j’ai pointé.
À 49 ans, j’ai mendié.
À 50 ans, j’ai braqué.
À 51 ans, j’ai violé.
À 52 ans, j’ai égorgé.
À 53 ans, j’ai écopé.
À 54 ans, j’ai purgé.
À 55 ans, j’ai purgé.
À 56 ans, j’ai purgé.
À 57 ans, j’ai purgé.
À 58 ans, j’ai enculé.
À 59 ans, j’ai beuglé.
À 60 ans, j’ai chialé.
À 61 ans, j’ai purgé.
À 62 ans, j’ai purgé.
À 63 ans, j’ai purgé.
À 64 ans, j’ai échafaudé.
À 65 ans, j’ai scié.
À 66 ans, j’ai échoué.
À 67 ans, j’ai creusé.
À 68 ans, j’ai échoué.
À 69 ans, j’ai abandonné.
À 70 ans, j’ai purgé.
À 71 ans, j’ai purgé.
À 72 ans, j’ai purgé.
À 73 ans, j’ai payé.
À 74 ans, j’ai redémarré.
À 75 ans, j’ai erré.
À 76 ans, j’ai rencontré.
À 77 ans, j’ai étranglé.
À 78 ans, j’ai regretté.
À 79 ans, j’ai repurgé.
À 80 ans, j’ai repurgé.
À 81 ans, j’ai repurgé.
À 82 ans, j’ai prié.
À 83 ans, j’ai grillé.

Ce texte a été retrouvé le 20 avril 1997 dans la cellule de Larry H. Wallace au pénitencier de Lincoln, Nebraska, USA, quelques heures après son exécution par électrocution (la dernière ligne a été ajoutée par le directeur de la prison).

. . . . . .

LES DERNIÈRES CONTRIBUTIONS À M.T.L.

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E