La possibilité d'une île par Marcel Drubert

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Personne ne gagne de Jack Black
débarque en librairie !

.

 

L A   P O S S I B I L I T É   D ’ U N E   Î L E

PAR MARCEL DRUBERT

. . . . . . .

Texte répondant à L’appel de l’archipel

. . . . . . .

La Possibilité d’une île. Il s’agit d’un roman de Luc Quinoux dont il a beaucoup été question et sur lequel il s’ est dit tout et son contraire, mais que personne n’ a vraiment eu en main. En recoupant les témoignages, on peut s’ en faire, sous toutes réserves, l’ idée suivante : le narrateur, Jean Auber, développe un projet insensé. Il élabore une liste de livres imaginaires éponymes, dont la fastidieuse rédaction l’éloigne au fil des jours, des semaines et des années, de sa famille et de ses amis : en quelque sorte, il crée entre le monde et lui, par cette activité, une barrière de corail (ses remarques violentes lorsqu’il est dérangé) qu’il entoure d’eau (une quasi-indifférence aux évènements extérieurs), se ménageant ainsi une impossible île virtuelle sur laquelle il se retrouve confronté à la seule chose qui lui importe : vérifier la possibilité d’une île. Outre l’énumération des non-œuvres du narrateur, l’auteur de La possibilité d’une île met en scène ses proches et montre le cheminement au travers des générations de ce mythe d’une île possible. Les traumatismes multiples ressentis à ce sujet par chacun donnent lieu à de longues digressions. Cette terrible réflexion sur le doute, la solitude et l’isolement ressemble surtout à un canular lamentable que le monde se hâtera d’oublier.

Extrait reconstitué :
De façon à ne pas dévoiler toute la saveur de l’œuvre, nous nous conterons ici d’énumérer les items de la liste copiés par le narrateur du 24 au 28 août dans le cahier où il la consigne, en précisant que ce même jour, il a eu une longue conversation avec son médecin, fait un périple en ville pour acheter les pelotes de laine nécessaires à la réalisation d’une layette et repérer de lieux susceptibles d’entrer dans l’un de ses non-livres, reçu des visites inopportunes de connaissances se considérant comme amis chers, essuyé des réactions exothermiques de sa descendance, reçu un coup de fil dérangeant d’un collègue souhaitant se joindre à son cheminement solitaire dont il ne veut prévoir qu’il puisse le mener quelque part – a fortiori en s’y laissant mener.

De Jean Auber, à la manière de Cha Beldeleau,
Les possibilités d’une île que je pourrais écrire, mais je ne le ferai pas – liste commencée le 24 août 2005.

• La possibilité d’une île – 24 août 2005 – Roman insulaire:
L’industrie du tourisme qui succède à une industrie minière florissante au siècle dernier transforme une île attrayante en barrière de béton. Mais l’île n’est pas décidée à se laisser faire. Du fond de ses volcaniques entrailles, elle échafaude un projet qui montrera au monde qu’elle n’est pas à cours de possibilités.

• L’appeau si imitée du Neal – 24 août 2005 – Fanfic issu de la fiction «Les feux de l’amour»:
Neal est un très bel homme dont le poste de conseiller de Victor Newman fait bien des envieux. Mais Neal a plus de succès encore dans sa vie privée : après avoir eu une merveilleuse petite fille de la superbe Drucilla, mannequin vedette, il séduit la belle Olivia, docteur en médecine, en même temps qu’il tombe amoureux d’Alex, talentueuse avocate et voluptueuse fiancé de son frère, qui accepte ses avances avec empressement. Mais comment fait-il ? s’interrogent les fans. Les possibilités infinies de la toile ont permis de percer le secret de Neal : il utilise un appeau qui lui vaut ce remarquable tableau de chasse. Le monde marchand étant ce qu’il est, l’appeau, étudié par les plus grandes firmes multinationales, est examiné sous toutes ses coutures, analysé au moyen de techniques de pointe, reproduit industriellement et commercialisé à l’échelle mondiale. L’imagination sans borne des jeunes auteurs du monde du fanfic se décline avec toute sa vigueur dans une conclusion des plus échevelées.

• La peau sale et mitée du Nil – 24 août 2005 – Étude géographique et environnementale:
Le berceau de notre civilisation est devenu un fleuve pollué, envahi d’algues ocres et grisâtres qui recouvrent entièrement sa surface. De nouvelles formes de vie animale sont apparues, qui parasitent ce manteau et le grignotent. De superbes photos satellites sont accompagnées de témoignages des riverains.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Thriller:
Le site Internet «La possibilité d’une île» offre aux jeunes urbains pressés, avec un discours alléchant, la capacité d’organiser en quelques clics un séjour de vacances sur une île. Les lendemains déchanteront.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Recueil de poèmes:
« Île / tu es née de la pluie / de ma folie / assaillie par les vagues / Ô île… » Il chantonne cet air d’adolescence. Et cela décante, verticalement, avec une douce brutalité : de sa propre folie, il a toujours rêvé de faire naître une île. Dans ce joli recueil de poèmes onirique et iodé passe un air vivifiant et salé.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Roman d’aventure:
Un plagiat éhonté de Waterworld, qui valut à Kevin Kostner, faillite aidant, d’en arriver à jouer les utilités dans les nanards sentimentaux ! Tout y est : la cité lacustre, la technologie survivante, le mythe d’une terre, les pieds palmés, le collier de coquillages… La suite dira si le flop économique est à l’unisson du premier.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Roman d’introspection:
Elle a connu toutes les joies de l’existence : échec scolaire, viol, divorce, avortement, perte de son travail, maladie de ses enfants, décès de ceux qu’elle aime. Submergée de larmes, à demi noyée, pleine pourtant d’une incroyable envie de vivre, d’un rude coup de talon elle invoque la possibilité d’une île où elle pourrait reprendre pied, et remonte à la surface des eaux âcres.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Roman:
Ce roman à la manière de William Golding est un huis clos sur un bateau démâté. Alors qu’il en sont à s’épier, en proie à une faim terrible, le commandant nourrit ses passagers de la possibilité d’une île. Il échoue de peu à sauvegarder leur humanité. L’espoir aura été vain, le carnage, infernal.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Philosophie:
«La neige et le froid [sont] un bien petit hiver / à côté des exigences de l’espoir », dit Bernard Noël. Si le désir est un mouvement qui, de nos profondeurs, nous projette en avant; et si l’amour est l’échange qui s’établit dans le mouvement de la vie ; alors l’espoir, despote exigeant, serait le palliatif au manque de désir, aux carences d’amour. La possibilité d’une île est l’allégorie de cet espoir. L’auteur aborde par ce biais l’éternelle question de notre terrible condition humaine.

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Roman:
La sœur de l’écorcobaliseur va peut être quitter Menfrez pour rallier l’île d’où seraient revenus ses frères, l’un portant la tête de l’autre. Va-t-elle trouver l’île ? A quelle certitude peut encore se raccrocher cette sœur privée de ses deux frères, l’un dont la tête est séparée du corps, l’autre en fuite? Le capitaine saura-t-il lire la carte ? Et si oui, la carte est-elle juste? Une bascule des pôles aura-t-elle entraîné un raz de marée? La mort de l’écorcobaliseur est-elle due à de mystérieux évènements liés à l’île?

• La possibilité d’une île – 25 août 2005 – Roman surréaliste:
On parle beaucoup de cette île. Une société d’excursions dominicales en propose la visite à grand renfort de publicité. Mais jamais il n’a pu rencontrer quelqu’un qui puisse la lui décrire. Personne n’y est allé. L’existence de l’île n’est qu’une possibilité qui lui apparaît ténue. Pour en avoir le cœur net, il s’inscrit à l’excursion.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Fiction:
Il demande à apprendre à tricoter. Elle achète laine et aiguilles qui restent sur son bureau. Il demande des livres. Elle lui prête des livres. Il ne les lit pas. Il demande un chargeur de téléphone. Elle trouve un chargeur de téléphone. Il reste sur son bureau . Il demande du sable et des galets. Elle ramène du sable et des galets. Le sable et les galets restent sur son bureau. Il demande des tigres. Elle dégotte des tigres. Elle est obligée d’installer des cages dans la cour et son budget familial explose à acheter de la viande rouge, car il ne vient pas les chercher. Il demande une île. Elle comprend qu’il ne lui demande que la possibilité d’une île. Elle lui dit qu’elle peut lui donner une île, quand il veut.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Autobiographie:
Le sens de ma vie est de développer une liste de livres imaginaires sous le titre identique : La possibilité d’une île, dont la fastidieuse rédaction m’éloigne, au fil du temps, de mes proches. J’ai conscience de ce gâchis, j’ai conscience que mon œuvre, réflexion sur le doute, la solitude et l’isolement, ressemble terriblement à un canular lamentable que le monde se hâtera d’oublier.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Fantastique:
Deux mois après avoir assassiné une femme, le meurtrier croise sa victime, bien vivante. Il cherche à comprendre. Le lecteur l’accompagne de l’intérieur dans sa quête inquiète. Doté d’une intelligence ultra véloce, le meurtrier élabore à tout va des réponses aux questions qui surgissent à toute vitesse et du coq à l’âne dans son cerveau malade. Pas un instant ne l’a effleuré l’idée qu’il puisse s’agir d’une ressemblance.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Administratif:
Répertoire des îles à vendre en nu propriété dans le monde entier. Luxueuse présentation sur papier glacé. Possibilité d’une consultation Internet (members only).

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Album photo:
L’île bleue. Quand le temps s’y prête, il devient difficile, sous certains angles, de la distinguer de la mer qui l’entoure. Elle devient une possibilité d’île.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Journal d’un naufragé:
Un naufragé aborde une côte peu hospitalière. Il cherche à qualifier le lieu où il est arrivé. Est-ce une île ? Il lui faudra bien des efforts pour obtenir une réponse à cette question.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – BD:
Le kite-surfeur d’argent, emporté par un fort coup de vent, survole la mer à la crête des vagues en méditant la possibilité d’une île. Il éprouve un sentiment mitigé : un désir de terre ferme ; la peur d’une terre qui surgisse trop vite, contre les falaises de laquelle il se fracasserait.

• La possibilité du Nil – 26 août 2005 – Glose biblique:
Un enfant est retrouvé dans un panier scellé flottant sur le Nil. Il est adopté par la fille de Pharaon à qui il s’attache. En grandissant, il comprend sa différence et se rapproche de son peuple. Ce sauvetage ouvre une possibilité dont le monde d’aujourd’hui ressent encore l’impact.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Gag:
Le roman vendu sous ce titre et sous film plastique a bénéficié avant sa sortie d’un battage médiatique sans précédent. C’est un ensemble relié de 260 pages dont seule la première est imprimée, invitant le lecteur à écrire sa propre possibilité d’une île.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Souvenirs d’une vie:
Les divagations du vieux capitaine qui, des dizaines d’années durant, a relié quotidiennement Ouessant au continent, recueillies par un atelier d’écriture. Chaque jour, il s’est demandé s’il retrouverait bien son île le lendemain, à l’endroit où il la laissait. Ce récit présente des répétitions fastidieuses, même si le personnage central parvient à nous toucher, à sa façon, pendant les deux premières pages.

• La possibilité de Lille – 26 août 2005 – Journalisme:
La ville de Lille est candidate aux Jeux Olympiques de 2016. Derrière Martine Aubry, Présidentedelarépublique-maire, le pays entier se mobilise pour montrer au comité olympique l’amour que la région lilloise et la France entière portent aux Jeux.

• La pause illimitée du Nil – 26 août 2005 – Anticipation:
Suite à d’importants bouleversements climatiques, le Nil n’est plus qu’un ruisselet qui permet à peine à quelques riverains de survivre. Chez eux s’est développé une terrible psychose : la crainte que le Nil se tarisse, prenne une pause illimitée, les vouant à une mort certaine. Cette situation permet à une psychothérapeute égarée de sauver sa peau. Elle trouve place dans la communauté en soulageant un peu les gens de leur lourde angoisse.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Reprise en bande dessinée d’une série télévisée en VF:
Parue sur les écrans U.S. sous le titre de « Lost », la possibilité d’une île met en situation un groupe de naufragés. Ils se dévoilent au fil des épisodes, lorsqu’ils affrontent, outre les difficultés à s’organiser, les multiples pièges que leur réserve l’île. L’occasion pour certains d’un nouveau départ.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Nouvelle:
Une jeune fille souffrant d’une importante surcharge pondérale fait, chaque jour, sur le régime draconien qui lui est imposé, des efforts supplémentaires, afin de s’offrir, le dimanche, le luxe inouï d’une île flottante basse calories. Son imprudente légèreté déclenchera une crise grave.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Roman historique:
En marge de l’histoire du mouvement autonomiste Corse, vu par deux journalistes, La possibilité d’une île trace la dure expérience qu’ont traversée ces deux hommes épris de liberté d’expression, contre lesquels le FLNC canal historique a exercé des pressions terribles.

• La possibilité d’une île – 26 août 2005 – Traité de géographie:
Étude de tectonique des plaques. Qu’en est-il au juste de la probabilité que, moyennant la faille de St Andrea, la Californie devienne une île ? Quelles conséquences humaines et géologiques aurait un tel évènement ? Ce sont les questions auxquelles tente de répondre, avec l’approche rigoureuse qui caractérise l’esprit universitaire français, un groupe d’étudiants de l’Université de Nice – Sophia Antipolis.

• L’ Apo, Sybille innée du Nil – 27 août 2005 – Biographie:
Chantre et poète, Apollinaire était un passant, il était un amoureux, il était un prophète. Il aimait l’Egypte. C’est comme prophète que nous est présenté ici ce génial précurseur dans un cadre qui touchait son cœur et qu’il a chanté : « Bergères, Ô pyramides, le troupeau des ponts bêle ce matin ».

• Lappe : O sybillin thé “Dunhill” – 27 août 2005 – Tourisme à Paris:
Il est possible, rue de Lappe, au cœur de Paris, de se restaurer et de boire un verre à toute heure du jour et de la nuit. L’on y croise une faune bigarrée et joyeuse. Mystérieuse, aussi : dans certain petit café, Esmeralda lira votre avenir dans le fond de votre tasse de thé. Vous en sortirez perplexe et délesté de nombre de vos billets, aussi choisissez un cru que vous aurez au moins le plaisir de déguster.

• La possibilité d’une île – 27 août 2005 – Religion:
Théorie de la genèse défendue par une secte nord européenne proche des Pastafaristes nord-américains, pour qui le monde a commencé à l’arrivée d’une créature volante constituée de spaghettis. La théorie de La possibilité d’une île repose sur un savant calcul de probabilité de la présence d’une île d’où procède notre univers.

• La possibilité d’une île – 27 août 2005 – Partie de Go commentée:
La plus belle partie ayant opposé Pierre Spy à Jean Auber. Spy aura le dessus grâce à un mouvement d’encerclement que le commentateur appellera «La possibilité d’une île».

• La possibilité d’une île – 27 août 2005 – Poésie:
Elle ramène de vacances une série de poèmes sur la presqu’île de Ruiz. ( …au bout à l’ infini / l’ océan vibrant, résistant / hagard sous le vent teinté des embruns. ) Or qu’est-ce qu’une presqu’île, si ce n’est la possibilité d’une île ?

• La peau si irritée du Neal – 27 août 2005 – Roman pornographique:
La narratrice part à la recherche des zones érogènes de Neal dont elle s’est auparavant rendu accessibles les endroits velus à l’occasion d’un rituel privé.

Note du rédacteur :
il est possible que des éléments extérieurs se soient trouvés intégrés lors du travail de reconstitution.

. . . . . .

D ’ A U T R E S   T E X T E S   M . T . L .

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E