Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.

 

L ' A V E N I R   E S T   D A N S   L A   M E R D E

PAR JEAN VILAIN

. . . . . .

Quand je disais : l'avenir appartient aux ordures, j'étais bien en deçà de la réalité. La réalité c'est que l'avenir est dans la merde.

Attention, je ne dis pas que nous allons vers la merde... Ce n'est ni un jugement, ni la marque d'un pesimisme exacerbé, non, c'est de l'objectivité pure et simple: L'avenir est dans la merde !

Une première information m'avait bien mit la puce à l'oreille, mais sur le coup, je n'y avais pas apporter plus d'attention que ça...Il s'agissait d'une entreprise srilankaise spécialisée dans le recyclage de la crotte d'éléphant pour en faire du papier... Bon, l'idée est plaisante et apparemment rentable puisque 10 kilos de crottes d'éléphant produisent 600 à 660 feuilles de format A4. En gros avec 10 kg de crottes d'éléphant vous avez de quoi faire marcher votre imprimante pendant 3 bons mois si vous être un particulier qui n'imprime pas trop. En plus si vous écrivez... Je veux dire si vous avez la prétention d'écrire et que vous faites imprimer votre livre sur un tel papier, vous ne serez ni surpris ni vexé si les critiques disent que votre bouquin c'est de la merde. C'est quand même un avantage. Bref, je n'y pensais plus quand une deuxième information me fit lever le sourcil gauche : Figurez-vous que les Thaïlandais, sans doute lassés d'être obliger de se balader avec une pelle et une brouette pour ramasser les déjections de leurs petits animaux de compagnie( les propriétaires de chiens de chez nous feraient bien de s'en inspirer!) ont eus l'idée géniale de leur apprendre les toilettes. Oui, oui! Des cornacs ont installés des toilettes géantes dans un camp d'éléphants de la ville de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande, pour que les touristes ne soient plus incommodés par les déjections des pachydermes. Sept éléphants ont été entraînés à s'asseoir, tel l'homme, sur le siège des toilettes ultra résistantes en béton et à actionner la chasse d'eau (elle même surdimensionnée) par un doux mouvement de la trompe(là aussi, j'en connais des qui devrait s'en inspirer, même s'ils n'ont pas de trompe!). Les éléphants ont appris l'usage des toilettes en deux jours seulement. "Ils ne cesseront jamais de nous étonner", s'émerveille le Nation, le journal thaïlandais qui rapporte la nouvelle. Moi, je me suis dit que si les Thaïlandais et les Sri lankais s'associaient l'industrie française du papier a du soucis à se faire. Vous imaginez, des milliers d'éléphants déféquant dans des toilettes reliées à une usine de fabrication de papier. Quand on sait ce que peut chier un éléphant, ça en représente du papier. Alors des milliers d’éléphants, j'ose pas imaginer !

Tout cela ne serait rien si une troisième information n'avait croisée mon regard un jour que je traînais sur Internet.

"Trois millions de visiteurs par jour, gratuité des visites, de lourdes factures d'électricité et 14 toilettes: Cherchez l'intrus. Le Directeur du Science Museum de Londres veut faire des économies. La découverte aux Etats-Unis d'un moyen d'exploiter les bactéries des excréments pour en faire une ressource énergétique est venue à point nommé résoudre ses soucis. Il a donc annoncé vouloir installé des toilettes productrices d'énergie."Comme le musée est gratuit, ce serait un bon moyen pour les visiteurs de faire une contribution." Les estimations faites sur la base de 3 millions de visiteurs par jour, feraient état de la possible production de 1530 Kilowatts/heure, soit l'équivalent de 15000 ampoules électriques chaque année. Comment sont-ils arrivés à ce chiffre? Le Directeur ne le précise pas.

Le musée a détaillé le projet qui consiste à brûler la matière recueillie comme combustible alimentant une mini centrale électrique ou à la transformer en pile à combustible microbienne. Mais le coût de cette installation est inconnu. Quoi qu'il en soit, la voilà la fin de tous nos soucis dus à la prochaine extinction de nos ressources pétrolifères. Déjà avec le programme que je développais dans Le tri total nous avions en grande partie résolu nos problèmes, mais là, c'est la fin de tous nos ennuis. Si 3 millions de cacas de visiteurs donnent 1530 Kilowatts/heure, 60 millions de cacas français vont nous donner 30600 Kilowatts/heure. Imaginez voilà le moyen de résoudre le problème de l'énergie et celui de l'occupation des chômeurs. Il suffirait d'obliger chaque chômeurs a s'asseoir sur un siège de toilette et hop, on récupère 1530 Kilowatts/heure. Comme c'est pas beaucoup, je propose d'améliorer le système en obligeant les chômeurs (qui eux n'ont rien à faire de leurs journées) a être assis 8 heures par jour sur les dites toilettes. Ils seraient reliés à un système de gavage comparable à celui des oies et ce qu'on enfournerait par les bouches ressortirait par l'autre bout sous forme d'énergie. Je suis sûr qu'un chômeur bien gaver pourrait nous produire sans problème 5 à 6 cacas par jours et ainsi notre production d'énergie croîtrait en conséquence. Ainsi le chômeur ne serait plus improductif, la nourriture si généreusement délivrée à titre gratuit par les Restaux du Cœur serait rentabilisée et nos industriels pourraient profiter d'une énergie à moindre coût. Il n'y aurait plus qu'à changer un peu les paroles de notre hymne National (Allons enfants de la patrie, votre tour de chiotte est arrivé) et nous pourrons sourire à un avenir radieux. Je vous le dit : L'avenir est à la merde !

. . . . . .

D ' A U T R E S   P E T I T E S   C H O S E S   À   L I R E ?

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E