Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.

S C R I P T S
L I B R E S   D E   D R O I T S
À   U S A G E S   Q U O T I E N D S

« D ' A U T R E S ,  L E S  A U T R E S »

PAR STÉPHANE FLEURY

- - - -

SUR LE PALIER DE
VOTRE VOISIN DU DESSUS

Vous

Bonjour

Le voisin

Bonjour oui, qu’est-ce qu’il y a ?

Vous (vous tendez le bras vers ses pieds)

Je suis votre voisin du dessous. La nuit dernière...

Le voisin

Je suis enchanté de faire votre connaissance, je bossais.

Vous

Oui moi, aussi. Enfin, je suis moi aussi enchanté. Vous avez remarqué combien cet immeuble est ancien, combien les murs et les planchers sont fins ?

Le voisin

En effet oui, il a beaucoup de charme. Ah, c’est ça, est-ce que j'—

Vous

Non, non. Enfin je veux dire que je peux vous entendre marcher, mais j’ai l’habitude. Pourtant vous faites sacrément de bruits pour un garçon aussi fin.

Le voisin (sarcastique)

Vous voudriez que je marche avec plus de douceur peut-être ?

Vous

Je vous ai vu pas loin hier ou avant hier avec cette jeune fille, avec une fourrure sur le dos.

Le voisin

Oui, Denise. Nous sommes ensemble depuis quelques mois.

Vous

Elle est vraiment mignonne.

Le voisin

Effectivement.

Vous

Je dois vous dire, et ne le prenais pas personnellement, mais avant de vous voir avec elle, j’avais supposé que vous étiez gay.

Le voisin

Non pas moyen, pourquoi?

Vous

Vous avez l’air de beaucoup l’aimez.

Le voisin

Bien sûr, que je l’aime. Mais attendez, pourquoi me—

Vous

Je peux entendre combien vous l’aimez, en fait. Votre lit fait vraiment beaucoup de bruit.

Le voisin

...

Vous

Ce lit, c’est l’arnaque. Et elle, Denise, elle a aussi une très jolie voix. Vous savez ?

Le voisin

Je... désolé, je suis désolé. Je veux dire.

Vous

Bien, c’est une chose, mais je ne suis pas sûr que vous pouvez comprendre comment c’est lourd là en-dessous quand vous êtes au lit avec elle.

Le voisin

Quoi?

Vous

C’est que ce n’est pas comme avec de la musique, je peux pas vous dire de descendre pour vous faire écouter, parce que si vous êtes en bas en train d’écouter, alors bien sûr, vous n’êtes pas à l’étage en train de faire autant de bruit.

Le voisin

Écoutez, désolé, mais je dois vraiment—

Vous

Alors j’ai fait des enregistrements. Des dernières sessions avec elle.

Le voisin

Vous avez fait quoi ?

Vous

Je vous promet, vous allez être impressioné par le volume. Si vous entendez une sorte de distorsion sur le cd, c’est juste moi, respirant. Bonne écoute. Écoutez bien cette partie. C’est ma favorite.

- - -

AU BUREAU

Vous (décrochant votre téléphone)

Bonjour, je suis bien au bureau 651, ici le bureau 615.

Bureau 651

Ah oui, à l’autre bout de l’immeuble, non?

Vous

Oui, c’est ça.

Bureau 651

Le service de comptabilité, non ? Je peux vous aider peut-être ?

Vous

Oui. En fait comme nos adresses mails sont similaires à cause des numéros de bureaux.

Bureau 651

Je leur ai dit de changer ça et de faire des mails nominatifs. Les idiots, bah.

Vous

Oui, très bien. J’ai reçu des courriers pour le 651, mais adressé au 615.

Bureau 651

Ah, c’est une chose ?

Vous

Courriers que j’ai fait suivre immédiatement.

Bureau 651

Très juste de votre part.

Vous

Je me demandai si vous n’auriez pas reçu des mails pour le 615 par hasard.

Bureau 651

Non.

Vous

Je vous dis ça parce qu’il me manque deux ou trois courriers qu’ont m’a envoyé, alors je me disais que si vous les aviez eu, ou si vous les aviez vous pourriez me les faire suivre au 615.

Bureau 651

Je n’ai rien pour le 615, mais je peux vous assurez que si ça arrive je vous le ferais parvenir immédiatement.

Vous

C’est marrant que vous disiez ça, parce que la semaine dernière je vous ai posté un mail qui m’était adressé.

Bureau 651

...

Vous

En tout cas si ça se reproduit, n’hésitez pas à réorienter les mails, et une dernière chose aussi.

Bureau 651

euh, quoi?

Vous

Ne croyez pas tout ce que vous lisez.

- - -

AVEC LE VOISIN
DE LA MAISON D'À CÔTÉ

Vous

Bonjour

Le voisin

Oh, bonjour

Vous

Il a fait un de ces froid cette nuit.

Le voisin

Oui une horreur.

Vous

Oui c’est sur. Je me demande, les chiens ne prennent pas froid dans votre cour.

Le voisin

Ils ont, vous savez, cet abris où aller quand il fait froid. La niche !

Vous

Ah oui. Pourtant ils étaient dehors la plupart de la nuit.

Le voisin

Vraiment ?

Vous

Oui. Vous étiez dehors à jouer avec eux ? Je les ai entendu beaucoup aboyer.

Le voisin

Eh bien, je leur ai jeté un peu la balle, après les avoir nourri.

Vous

C’était quand ?

Le voisin

Après diner. Je pense vers 21 heure.

Vous

Non, c’était plutôt vers deux heures ou trois que je les ai entendu. Beaucoup d’aboiements.

Le voisin

Vraiment ? J’ai rien entendu. Je dormais.

Vous

Moi aussi.

Le voisin

Ah.

Vous

Jusqu’à qu’ils aboient.

Le voisin

Je suis désolé. J’essaye de fair au mieux, mais je ne suis pas à la maison dans la journée, et à l’intérieur ils grattent partout...

Vous

J’ai regardé par la fenêtre, et ils étaient juste dans votre cour, ils aboyaient après rien en particulier.

Le voisin

Vraiment ? Je suis vraiment désolé. Je vais essayer—

Vous

C’est possible que les chiens aboient juste parce qu’ils ont froid ?

Le voisin

Je ne sais pas—

Vous

Vous devriez y penser.

- - - -

D'AUTRES DIALOGUES

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E