L’homme cahé — Livres Hebdo

Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

« Tous les hommes du roi commence
comme une comédie du pouvoir, emprunte les chemins
de la fresque historique et se conclut sur un entrelacs
de tragédies, la somptuosité de l’écriture le disputant
dans chacun de ces registres à la profondeur de la pensée.
Chef-d’œuvre ? Oui, dix fois plutôt qu’une. »
Les Inrocks

.


L ’ H O M M E    C A C H É
D A N S    L I V R E S    H E B D O

PAR ALEXANDRE FILLON

. . . . . .

Pour, dés à présent, vous procurer ce livre directement par internet, vous pouvez passer en toute sécurité soit par Amazon.fr, Lekti ou encore Fnac.com. Ce livre est évidemment aussi présent dans toutes les librairies.

. . . . . .

«Parallèlement à son exigeant travail de rééditions qui leur fit ainsi exhumer des merveilles signées Jean Forton, Paul Gadenne ou Raymond Guérin, les éditions Finitude ouvrent parfois leur catalogue à des auteurs bien vivants. Après Claire Wolniewicz, Joseph Incardona et Bertrand Runtz, voici que la maison bordelaise nous présente cette fois Pierre Cendors, né en 1968, dont L’homme caché est le premier roman – la couverture indique qu’il s’agit là d’un romans

Poète disparu – il serait mort noyé en 1984 dans la Vlatva, bien que l’on n’ait jamais retrouvé son corps –, Endsen a toujours échappé à l’attention des biographes. « On savait d’Endsen ce que lui-même, ailleurs, en de rares confidences écrites, avait évoqué de sa vie: enfance paysanne, études, puis longues années d’exil», nous apprend-on. Son œuvre majeure, L’eau-de-là (il est intéressant de savoir que Pierre Cendors a reçu en 2003 le prix Orage-Lagune-Express pour une nouvelle au titre similaire…), fut remise à la lumière après la «révolution de velours» de 1989.

Le narrateur du livre de Cendors, prénommé Pierre, est ami avec le traducteur Anton Malek, lequel s’est chargé de la présentation de cette réédition. Anton a pour projet de traduire L’Eau-de-là en français, et de s’atteler à la biographie d’Endsen après avoir effectué un travail de recherche dans les archives de l’État. Endsen joua-t-il un rôle important au sein d’un réseau de clandestins opposés au régime, eut-il des démêlés avec la police secrète? Est-il passé de «l’autre côté», poursuivant son chemin loin des frontières de l’Europe Centrale? A-t-il maquillé sa disparition pour protéger ses proches? Il aurait laissé une fille, Vanna, ignorante de l’identité de son père…

Pierre Cendors se plaît à brouiller les pistes, nous lançant à la poursuite d’un poète visionnaire, d’un homme caché, secret et solitaire; un légendaire militant de l’anonymat qui a «évolué durant son existence dans un cercle d’invisibilité». Très habilement construit, ce coup d’essai éminemment romanesque se lit comme une enquête littéraire naviguant constamment en eau trouble.

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E