Boutique    |   Articles    |    Listes    |   Suggestions   |   Accueil
Nos livres    |   
Newsletter   |   Facebook   |   Contact   |   La belle colère

.

Le Séducteur de Jan Kjærstad,
une merveille romanesque venue de Norvège.

Fanny Ardant invite Monsieur Toussaint Louverture
à La Grande Librairie, irréel !

.


L E   P R O F E S S I O N N E L

PAR STÉPHAN ROBERT DE MONGRAND

. . . . . .

Ce matin, une entreprise de désinfection a sonné à ma porte.
— Nous venons traiter votre appartement contre les cafards.
Je leur réponds :
— Je n’ai pas de cafards, j’ai le cafard. Entrez, je vous en prie.
L’homme et son jeune assistant entrent dans mon couloir et reprennent :
— Nous luttons contre les insectes uniquement. Si vous être déprimé consultez un psy.
Je lui réponds que s’il est capable de lutter contre des milliers de cafards dans l’immeuble, il pourra très facilement éliminer le mien, même s’il est un peu plus gros que la moyenne.
Je remarque bien que son assistant affiche un sourire de plus en plus marqué, voire moqueur. Est-ce bien le moment de se moquer d’une personne qui a le cafard?
Cependant, voyant que j’insiste, l’homme, avec un air conciliant finit par me dire :
— Bon, je vais faire ce que je peux. Dites-moi où se trouve votre cafard. Dans la cuisine, sous l’évier, dans la salle de bain, dans le conduit d’aération ?
— Je ne sais pas vraiment, lui répondis-je. Il me suit partout. Actuellement, il doit donc être avec nous dans le couloir.
Le type semble enfin me comprendre et décide de prendre les choses en main :
— Nous allons donc traiter l’ensemble des pièces où vous séjournez pour éviter qu’il ne vous suive. Ce sera curatif et préventif. Le principe de précaution, la règle de la maison.
Je commence à trouver cet homme très humain. Il est gentil et son engagement me réconforte. C’est un vrai professionnel.
Il ordonne donc à son assistant de lui apporter le produit et le pulvérisateur et commence à traiter les plaintes, les coins, les recoins de toutes les pièces de l’appartement :
— Pour que cela soit vraiment efficace, il faut être sûr de passer partout.
Une question m’effleure l’esprit : l’efficacité vient elle du fait que l’on est sûr ou de celui d’être réellement passé partout. Peu importe, l’heure est grave et n’est pas à jouer sur les mots. Il connaît son métier. Il sait ce qu’il fait.
Une fois le travail terminé, l’homme me présente la facture. Vu l’importance du service rendu, son montant est dérisoire et je me sens déjà mieux.
Cependant, alors que je rédige mon chèque, j’entends l’homme qui s’adresse à son assistant :
— Prépare une autre dose pour les voisins.
— Comment ça, lui dis-je, les voisins ont aussi …
— Ah, je ne sais pas encore, mais le cafard est malin. Il passe d’un appartement à l’autre sans se soucier du nom sur la sonnette. Il faut donc que je traite tout l’immeuble.
— Croyez-vous alors, cher Monsieur, que mon cafard soit venu de chez mon voisin ?
— Pas de votre voisin en personne, mais de l’appartement d’en face, qui est vide depuis des mois. Ça c’est bien possible !
— Il est vide, mais plein de cafards s’esclaffe alors l’assistant!
Je commence à détester ce sombre idiot. Mais l’inquiétude montante je me retourne vers son patron :
— Mais… qu’est-ce qui les attire, pourquoi viennent-ils, que veulent-ils, que dois-je faire ?
— Ah, Monsieur, allez savoir ce qui se passe dans leurs petites têtes ! Mais vous n’avez rien à faire, soyez rassurés on s’en occupe et demain tout sera nickel ! Allez, au revoir Monsieur.
Il prend le chèque et s’en va. Je rentre chez moi et ferme la porte. Je fais le tour de l’appartement. Je crois effectivement que je n’ai plus le cafard. Cependant, je ne suis pas gai ni enthousiaste. J’essaye de sourire devant ma glace mais je constate que mon visage est blême. Je sens une terrible angoisse me prendre. Si l’appartement d’en face était effectivement plein de cafards…

Le type de tout à l’heure a peut-être raison. Il faut appeler rapidement un psychologue. Tous ces cafards ne peuvent pas rester comme ça, tout près de chez moi, sans savoir ce qui les attire.
J’attrape l’annuaire. Page Psychologues. La liste est longue, très longue. Le monde est plein de cafards ! Je déchire les 3 premières. Cela devrait suffire. Il faut bien prendre l’initiative.
Je sors sur le pallier, m’approche de l’appartement d’en face et glisse les pages sous leur porte.

. . . . . .

D ' A U T R E S   T E X T E S   M . T . L .

Journal de vacances par Martine Prunier.
Le bon usage par Stéphanie Wintzerith.
À quand le tri total ?
par Jean Vilain.
Précautions à prendre avant de faire un vœu par Stéphane Fleury.
Liste de choses qu'il serait imprudent de faire par Assaïs Belhïn.

 

.

V O U S   Ê T E S   S U R   L E    S I T E   D E S   É D I T I O N S
M O N S I E U R   T O U S S A I N T   L O U V E R T U R E